DES POLISARIENS DANS L’AVION CUBAIN, QUI S’EST ÉCRASÉ PRÈS DE LA HAVANE

DES POLISARIENS DANS L’AVION CUBAIN, QUI S'EST ÉCRASÉ PRÈS DE LA HAVANE

Le soi-disant « président du parlement sahraoui », le dénommé Khatri Addouh, s’est rendu le 9 mai à La Havane à la tête d’une importante délégation.

LA HAVANE, 19 mai Selon le site fr.le360.ma le Boeing 737 qui s’est écrasé au décollage de l’aéroport de La Havane, hier vendredi 18 mai, transportait également des membres du front Polisario.

Cette présence a été dévoilée ce samedi 19 mai par un site proche du front séparatiste, sur la base d’informations qui auraient été recueillies auprès de la soi-disant «ambassade sahraouie à La Havane»!

Si le site, porte-voix des partisans du retour à la «lutte armée» contre le Maroc, ne précise pas la fonction des Polisariens décédés dans le crash, évoquant simplement des «citoyens sahraouis», force est de constater que la capitale cubaine, La Havane, a connu dernièrement le déplacement d’une importante délégation polisarienne, conduite par le prétendu «président du Conseil national sahraoui» (parlement), le dénommé Khatri Addouh.

Cuba reconnaît la chimérique «RASD» depuis 1980 et continue de lui fournir une aide substantielle, notamment en termes d’expertise militaire.

Il faut noter que, malgré le rétablissement de l’axe Rabat-La Havane, la république cubaine continue d’assurer la formation et l’encadrement des éléments de la soi-disant «armée sahraouie», dont une partie non négligeable de mineurs.

L’embrigadement de ces enfants arrachés à leurs mères et leur envoi dans les camps d’entraînement cubains a souvent fait l’objet de vives critiques de la part d’ONG internationales de défense des droits de l’Homme.

(http://fr.le360.ma/)