APPEL DE BÉNÉVOLES À LA HAVANE POUR LE CONTRÔLE DU CARACOL GÉANT AFRICAIN

LA HAVANE, 16 septembre  La Direction de la protection des végétaux à Cuba a convoqué les 105 conseils populaires de La Havane pour participer à une journée intense de travail bénévole, du 23 au 28 novembre,

destiné au contrôle de l’escargot géant, dans le but de promouvoir auprès de la population les méthodes de lutte contre ce fléau.

Elizabeth Peña, responsable du programme national d’agriculture urbaine, expliqué que l’objectif est l’extermination immédiate du mollusque, grâce à l’utilisation de pièges à fruits et à aliments, sa destruction mécanique, son incinération, l’application de produits tels que: citron vert et autres substances recommandées par l’entité sanitaire.

Les endroits avec une végétation plus intense, tels que les herbes, les forêts et les arbres fruitiers, seront prioritaires, le contact direct des personnes avec les mollusques sera évité, de sorte que différents moyens de protection doivent être utilisés, a-t-il déclaré.

Il est nécessaire que la participation populaire soit aussi large que possible. Pour cela, elle travaillera avec les différents niveaux de gestion des municipalités et avec des organisations telles que la Fédération des femmes cubaines,  et l’Association nationale des petits agriculteurs.

Cette action a pour but de généraliser les expériences pratiques réalisées dans les différents territoires afin de stopper la propagation du gastéropode africain dans d’autres régions, a-t-il déclaré.

La large propagation – a-t-il dit – qui a atteint le gastéropode africain dans des zones de la province de La Havane, nécessite la participation commune de toutes les forces qui, d’une manière ou d’une autre, sont liées à ce phénomène, afin de progresser plus rapidement dans son contrôle .

Selon les experts, ce mollusque peut produire une méningo-encéphalite à éosinophiles, une atteinte des méninges du parasite qui porte l’escargot visé et qui a une translation clinique qui est une forme neurologique.

L’escargot géant d’Afrique (Lissachatina fulica) est originaire d’Afrique de l’Est, d’où il s’est dispersé dans une grande partie des pays de la bande tropicale et subtropicale de la planète et est actuellement présent sur tous les continents.