Les investissements étrangers peuvent avoir des options commerciales avec des entreprises locales

 LA HAVANE, 26 février La huitième édition du portefeuille d’opportunités d’investissement étranger à Cuba pour 2021, vise à intégrer, parmi ses options,

les entreprises identifiées par les entreprises subordonnées aux structures gouvernementales locales.

Comme l’explique Katia Alonso Cañizares, directrice des affaires à capitaux étrangers du ministère du Commerce extérieur et des Investissements étrangers (Mincex), l’intention de cette nouvelle conception est de mener une enquête sur le potentiel existant au niveau municipal et provincial, fondamentalement pour générer des exportations.

La décision répond à la nécessité de promouvoir les produits et services de la base et de contribuer, de l’activité d’investissement étranger à l’autonomie des territoires, a-t-elle ajouté.

À la fin de 2020, le pays comptait 503 projets avec des investissements étrangers, 43 de plus que l’année précédente, et qui impliquent un montant de plus de 12 milliards de dollars.


UNE SEULE FENÊTRE FAVORISE

A partir de la mise en œuvre de la politique d’amélioration de l’exercice du travail indépendant, dans le cadre de la Tâche de Commande, les procédures de nouvelles autorisations pour l’exercice du projet de travail présentées par l’intéressé se feront uniquement via un Guichet.

La plateforme regroupera, en une seule unité, toutes les différentes démarches que le citoyen doit effectuer devant l’administration publique, et sera soutenue par un système informatique de saisie et de circulation d’informations, ce qui favorisera l’agilité, la transparence et la simplification des procédures d’octroi de permis et d’autorisations liées au travail indépendant