Les boxeurs cubains prêts pour un retour professionnel après 60 ans

Les boxeurs cubains prêts pour un retour professionnel après 60 ans

LA HAVANE, 20 mai   Les boxeurs cubains participeront vendredi à la première compétition professionnelle de leur pays en six décennies, désireux de tirer parti de leur succès olympique pour organiser un retour victorieux.

Quatre médaillés olympiques, dans une équipe de six boxeurs cubains, feront leurs débuts professionnels au Mexique vendredi, « pour la première fois dans l’histoire de la boxe », a déclaré l’organisateur de l’événement, Gerardo Saldivar.

Cuba a longtemps été une puissance dans la boxe olympique, mais la participation au sport professionnel a été interdite par le leader révolutionnaire Fidel Castro en 1962.

Après des décennies de défections de boxeurs qui ont fui à l’étranger pour poursuivre une carrière salariée, les autorités de la nation communiste ont finalement ouvert en avril la participation à des compétitions de boxe professionnelle.

Les membres de l’équipe nationale « Los Domadores » disputeront leurs premiers combats professionnels dans la ville centrale d’Aguascalientes au Mexique dans le cadre d’un accord entre la Fédération cubaine de boxe et la société Golden Ring Promotions.

« Faites savoir aux fans de boxe du monde que les Cubains ont la qualité et le pedigree pour boxer dans toutes sortes de domaines », a déclaré le double champion olympique et capitaine d’équipe Julio Cesar La Cruz, 32 ans.

« Faites savoir au monde entier »

Le triple champion du monde et médaillé olympique Lazaro Alvarez, ainsi que les doubles champions olympiques Roniel Iglesias et Arlen Lopez affronteront également des adversaires du Mexique et de la Colombie.

« Je me sens très fier et impatient de faire mes débuts professionnels », a déclaré Alvarez, qui espère un « grand spectacle » vendredi.

« Faites savoir au monde entier et faites savoir à tous les boxeurs que j’ai hâte d’y être et que je veux être grand », a ajouté le joueur de 31 ans, qui adoptera le surnom de « Le Prince » pour ses débuts professionnels. .

L’équipe cubaine est complétée par le champion du monde Yoenlis Hernandez et le super poids plume Osvel Caballero, qui a remplacé le médaillé d’or olympique Andy Cruz à la dernière minute.

Selon le président de la Fédération cubaine de boxe, Alberto Puig, Cruz a été exclu de l’équipe parce qu’il avait négligé l’entraînement.

Les boxeurs cubains détiennent environ 80 titres mondiaux et 41 titres olympiques.

Le concours de vendredi intervient alors que Cuba fait face à sa pire crise économique en près de trois décennies, en raison de la pandémie de coronavirus et des sanctions américaines mordantes.

La Fédération cubaine de boxe a déclaré que les combattants seront autorisés à conserver 80% du salaire qui leur est dû pour chaque combat.

« Beaucoup d’entre nous ont des familles. Je suis père de deux enfants… cela nous aidera donc à améliorer notre statut socio-économique et à résoudre de nombreux problèmes », a déclaré Lopez à l’AFP à La Havane le mois dernier.

Cuba a commencé une lente progression vers le domaine professionnel lorsque Los Domadores a fait ses débuts aux World Series of Boxing (WSB) en 2014. Le tournoi a permis aux combattants de conserver leur statut d’amateur.

Le pays a remporté trois des cinq tournois WSB auxquels il a participé, dont le dernier en 2018.

La source