Les Bahamas et Cuba interceptent en mer des centaines d'Haïtiens

LA HAVANE, 1 Oct. Entre-temps, la lutte pour partager et ou garder le pouvoir, continue à Port-au-Prince où la voix de l’opposition ne se fait presque plus entendre.

C’est la fusion des anti-jovenel pour embrasser son fruit Ariel Henry, le délégué de Michel Martelly auprès d’eux.

Vendredi 1er octobre 2021 ((rezonodwes.com))–Les autorités des Bahamas et de Cuba ont indiqué avoir arrêté des centaines d’Haïtiens qui tentaient de rejoindre les États-Unis par la mer.

La Royal Bahamas Defence Force a déclaré jeudi qu’elle avait déployé des navires de patrouille dans le sud-est des Bahamas pour lutter contre ce qu’elle a décrit comme un « afflux de migrants » en provenance d’Haïti, pays dirigé par le régime PHTK/Tèt Kale depuis plus d’une décennie.

« La Force de défense royale des Bahamas exhorte une fois de plus les individus à s’abstenir de faire de longs voyages périlleux sur des navires dangereux, et dans le processus, de risquer la vie de nombreuses personnes », a-t-elle lancé à l’égard des haïtiens dont la majeure partie vivent dans une pauvreté extrême.

Pour sa part, le ministère cubain des affaires étrangères, a déclaré cette semaine qu’un nombre indéterminé de migrants haïtiens étaient également arrivés récemment par bateau sur les côtes de ses provinces orientales et centrales, dans l’espoir de rejoindre l’État américain de Floride.

Cuba et les Bahamas ont souligné qu’ils allaient rapatrier les migrants en Haïti. La Royal Bahamas Defence Force a déclaré que les rapatriements devraient commencer jeudi.

source : Al Jazeera