Le prince Charles en balade dans le quartier historique de La Havane

LA HAVANE, 25 Mars (AFP) Le prince Charles, accompagné de son épouse Camilla, s’est promené lundi dans les rues du quartier historique de La Havane, au deuxième jour de sa visite officielle à Cuba, avant un dîner avec le président Miguel Diaz-Canel.

Entouré d’une foule de curieux et de touristes, le couple a parcouru les rues pavées en compagnie de l’historien de la ville, Eusebio Leal, et dévoilé dans la rue Mercaderes une statue de William Shakespeare. Il se rendra ensuite dans une école de boxe ainsi que dans le centre de ballet du danseur Carlos Acosta, récemment nommé directeur du Ballet royal de Birmingham.

La capitale cubaine avait brièvement été un territoire britannique en 1762, les Anglais décidant ensuite de l’échanger avec les Espagnols contre la Floride.

Le prince Charles en balade dans le quartier historique de La Havane

AFP

C’est « un moment historique pour les deux pays », a souligné l’ambassade britannique sur Twitter. Le prince Charles en balade dans le quartier historique de La Havane

Le président Diaz-Canel a salué, sur le même réseau social, cette visite princière : « Cuba souhaite la bienvenue au prince Charles et à son épouse, la duchesse Camilla de Cornouailles. C’est un honneur pour nous de les recevoir et de leur montrer avec fierté la nation que nous sommes ». Le prince Charles en balade dans le quartier historique de La Havane

« Aujourd’hui (lundi, ndlr), je les recevrai et nous converserons. La visite reflète le bon état des nos relations », a-t-il ajouté. Aucune entrevue n’est prévue avec l’ex-président Raul Castro (2008-2018), premier secrétaire du Parti communiste de Cuba, le parti unique.

Le prince Charles en balade dans le quartier historique de La Havane

AFP

Le couple, arrivé dimanche après-midi, restera à La Havane jusqu’à mercredi, avant de prendre la direction des îles Caïmans, un territoire britannique.

Ce déplacement à Cuba vise à y accroître l’influence du Royaume-Uni, le commerce entre ces deux pays ayant chuté de 168,3 millions de dollars en 2013 à 63,6 millions en 2017, selon les chiffres officiels. Le prince Charles en balade dans le quartier historique de La Havane

L’Union européenne est devenue le premier partenaire commercial de cette île et Londres, même en plein Brexit, veut profiter de cet élan, avec surtout deux secteurs en ligne de mire : le tourisme – près de 200.000 Britanniques s’y rendent – et l’énergie.

Néanmoins en janvier, seuls 15.945 touristes britanniques sont allés à Cuba, 12% de moins qu’il y a un an.