EE.UU. sanciona al ministro de las Fuerzas Armadas de Cuba, Leopoldo Cintra Frías

LA HAVANE, 3 Jan. (AFP) La crise vénézuélienne continue d’impacter les relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Le département d’Etat américain a ainsi annoncé jeudi interdire l’entrée aux Etats-Unis au ministre cubain des Forces armées, qu’il accuse d’avoir commis des violations des droits humains en soutenant Nicolas Maduro au Venezuela. La mesure interdit l’entrée sur le territoire américain à Leopoldo Cintra Frias ainsi qu’à deux de ses enfants, Deborah Cintra Gonzalez et Leopoldo Cintra Gonzalez.

Secretary Pompeo

@SecPompeo

Today we designate regime official Leopoldo Cintra Frias for his involvement in gross violations of human rights and use of violence to prop up the former Maduro regime in . We will promote accountability for those who abuse human rights, wherever they may reside.

La Russie et la Chine soutiennent aussi Maduro

Pour Washington, le général Cintra Frias « porte la responsabilité des actions de Cuba pour appuyer » le régime du dirigeant socialiste Nicolas Maduro, dont Washington souhaite le départ.

« Aux côtés des agents militaires et du renseignement de Maduro, le MINFAR (ministère cubain des Forces armées révolutionnaires) a été impliqué dans de graves abus et violations des droits humains au Venezuela, dont la torture, des traitements et peines cruels, inhumains ou dégradants pour des prises de position anti-Maduro », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

Les Etats-Unis font partie de la cinquantaine d’Etats qui reconnaissent l’opposant Juan Guaido en tant que leader légitime du Venezuela, mais Cuba, tout comme la Russie et la Chine, continuent à soutenir Nicolas Maduro.