La réforme de la Constitution approuvée par référendum

LA HAVANE, 26 fév 2019 (AFP) – La réforme de la Constitution à Cuba, soumise dimanche à référendum, a été approuvée à plus de 86%, a annoncé lundi la Commission électorale nationale.

“La Constitution a été approuvée par la majorité des citoyens”, a déclaré la présidente de la Commission, Alina Balseiro.

Au total, 7,8 millions de Cubains se sont rendus au urnes, soit une participation de 84,41%.

Parmi eux, 6,8 millions (86,85%) ont voté “oui” et 766.400 (9%) se sont prononcés pour le “non”, selon l’organe électoral.

Selon Mme Balseiro, 2,5% des bulletins étaient blancs et 1,6 % considérés comme nuls.

Traditionnellement, l’opposition, illégale à Cuba, où le vote n’est pas obligatoire, manifeste son désaccord face au pouvoir en appelant les électeurs à voter blanc ou à déposer des bulletins endommagés afin qu’ils soient considérés comme nuls.

Mais le référendum sur la réforme de la Constitution permettait de voter “non”, ce à quoi avait appelé l’opposition à l’occasion d’une intense campagne sur les réseaux sociaux.

De son côté, le gouvernement cubain a mené une intense campagne pour le oui (#YoVotoSi), omniprésente sur les réseaux sociaux, à la télévision et sur les bus et commerces de l’île.

Visant à adapter la Constitution de 1976, le nouveau texte rappelle le caractère “irrévocable” du socialisme comme système social sur l’île des Caraïbes, mais reconnaît le marché, la propriété privée et les investissements étrangers.

Elle a aussi été brandie ces dernières semaines par le gouvernement comme étendard du socialisme et preuve de solidarité avec le Venezuela de Nicolas Maduro, qui lui apporte pétrole et soutien économique.