De nouveaux variants du coronavirus a Cuba liés à des cas graves et à des décès

LA HAVANE, 14 mai (Xinhua)  De nouveaux variants du coronavirus qui seraient entrés à Cuba ces derniers mois ont été liés à des taux de transmission plus élevés,

à des cas de maladie plus graves et à une augmentation des décès dans ce pays insulaire des Caraïbes, a indiqué jeudi le quotidien officiel Granma.

Le ministre de la Santé publique, Jose Angel Portal, a dit que des variants du coronavirus identifiés pour la première fois au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil circulaient à Cuba, et que ces trois variants sont soupçonnés d’être plus contagieux et peut-être plus mortels et résistants aux vaccins actuels, selon le quotidien.

M. Portal indique qu’une étude des cas graves et critiques dans la capitale La Havane a montré que le variant découvert en Afrique du Sud était présent chez 87,7% des patients au cours des derniers mois.

La Havane est la région la plus durement touchée par la pandémie, avec un grand nombre de variants en circulation.

La capitale cubaine, qui compte environ 2 millions d’habitants, a lancé cette semaine une campagne de vaccination à grande échelle avec deux vaccins candidats développés au niveau national contre la COVID-19, Soberana-02 et Abdala. La vaccination devrait s’achever en août avec l’immunisation d’environ 1,7 million de résidents.

Cuba a d’autres vaccins en préparation, notamment Soberana-01, Soberana Plus et Mambisa, qui en sont à différentes phases d’essais cliniques, mais seuls ses vaccins candidats les plus avancés sont utilisés dans le processus de vaccination.

Cuba est confronté à une nouvelle vague d’infections qui a conduit les autorités à réimposer des mesures de confinement dans tout le pays, telles que le report des cours en présentiel et la fermeture des hôtels, des bars et des restaurants.