Cuba va mettre les voyageurs en quarantaine

 LA HAVANE, 30 janvier (Reuters) La plupart des voyageurs entrant à Cuba à partir du 6 février seront mis en quarantaine jusqu’à une semaine,

a annoncé le gouvernement samedi 30 janvier, et les vols en provenance des États-Unis et de certains autres pays ont été réduits à pas plus d’une fois par semaine par compagnie aérienne.

Les touristes devront rester dans les hôtels à leurs frais et les résidents dans des centres spéciaux gratuitement jusqu’à ce qu’un test à cinq jours revienne négatif. Les visiteurs doivent déjà arriver avec la preuve d’un test négatif pour le nouveau coronavirus et en prendre un autre à l’aéroport.

Certaines stations isolées de la population peuvent avoir des règles plus souples, et les diplomates, hommes d’affaires, étudiants étrangers et journalistes auront chacun leurs propres lieux et protocoles.

Les cas de COVID-19 ont augmenté dans le pays depuis que les aéroports ont commencé à rouvrir en novembre avec plus de 13000 cas jusqu’à présent en janvier, plus de quatre fois le péage mensuel de l’année dernière, avec des décès maintenant à 213, pour un taux de 0,87%, moins plus de la moitié des pourcentages internationaux et régionaux.
Le gouvernement affirme que plus de 70% des cas sont directement ou indirectement liés à des voyageurs, principalement des Cubains vivant à l’étranger en visite à leur famille, qui ne respectent pas les règles de quarantaine à domicile.
Les vols en provenance des États-Unis, du Mexique, du Panama, des Bahamas, de la République dominicaine, de la Jamaïque, d’Haïti et de quelques autres pays, et qui transportent de nombreux Cubains, avaient déjà été réduits ce mois-ci et le seront désormais davantage.