Cuba va encadrer l’utilisation des cryptomonnaies

La Banque centrale de Cuba accorde une licence aux fournisseurs de services d’actifs numériques

LA HAVANE, 27 Aout (AFP) Cuba, qui connaît sa pire crise économique depuis trente ans, va réglementer l’utilisation des cryptomonnaies

et accordera des licences aux prestataires de services qui les exploitent, indique une résolution de la Banque centrale (BCC).

Cette résolution, qui entrera en vigueur le 15 septembre, réglemente « l’utilisation de certains actifs virtuels dans les transactions commerciales, ainsi que l’octroi de licences aux fournisseurs » de ces services dans « des opérations liées aux activités financières, d’échange et de recouvrement ou de paiement » sur le territoire cubain ou à partir de celui-ci.

Elle précise que la BCC pourra autoriser l’utilisation des cryptomonnaies « pour des raisons d’intérêt socio-économique ».

En mai dernier, le président Miguel Díaz-Canel avait déclaré que son gouvernement analysait l’opportunité d’une utilisation des cryptomonnaies dans les opérations économiques du pays, dont le PIB a plongé de 11 % en 2020 en raison du renforcement de l’embargo américain et des effets de la pandémie de covid-19.

Selon des estimations non officielles, quelque 10 000 Cubains utilisent des bitcoins, l’une des cryptomonnaies les plus répandues dans le pays.

Avec les restrictions de voyage dues à la pandémie et le renforcement des sanctions économiques par Washington, les transferts de fonds individuels vers Cuba deviennent de plus en plus difficiles, et de nombreux Cubains se tournent vers les cryptomonnaies pour envoyer de l’argent à leurs proches sur l’île.