Un Cubain sur cinq a reçu au moins une dose du vaccin maison

LA HAVANE, 8 Mai (AFP)  Cuba va commencer la semaine prochaine à vacciner sa population avec des vaccins mis au point sur l’île,

mais encore en phase expérimentale, ont annoncé les autorités vendredi soir.

Le pays communiste est le seul d’Amérique latine à avoir actuellement cinq vaccins en développement. La campagne, qui commencera par La Havane et les provinces de Santiago de Cuba (sud) et Matanzas (centre), utilisera les deux plus avancés.

Ces deux vaccins, Abdala et Soberana 2, s’administrent en trois doses.

« Nous pensons réussir à avoir vacciné 22 % de la population en juin, 33 % en juillet et 70 % en août », a déclaré le ministre de la Santé José Angel Portal.

Les premières vaccinations feront office d’essai réel à grande échelle, avec l’espoir que cela permettra l’homologation de ces vaccins en juin, a-t-il précisé.

Le vaccin Abdala a terminé sa troisième et dernière phase d’essais cliniques, dont les résultats sont en train d’être analysés, et Soberana 2 devrait conclure sa dernière phase d’essais à la mi-mai.

 Cuba va commencer à vacciner avec ses propres vaccins

PHOTO KATELL ABIVEN, ARCHIVES AFP

Dans les semaines à venir, « peut-être dès le mois de juin » si les résultats « sont favorables et correspondent à ce qu’on attend, nous serons en mesure de donner l’autorisation d’urgence, et on pourra alors commencer une vaccination de masse », a expliqué de son côté Olga Lidia Jacobo, directrice du Cecmed, l’administration chargée d’homologuer les médicaments.

Cuba, qui compte 11,2 millions d’habitants, a enregistré ces derniers temps une augmentation des cas de COVID-19, mais reste très peu touché comparé aux autres pays d’Amérique latine, avec un total depuis le début de la pandémie de 114 000 cas et 713 morts.