Cuba utilise la thérapie à l'ozone pour lutter contre Covid-19

La Havane, 21 septembre (Prensa Latina) Cuba utilise aujourd’hui la thérapie à l’ozone comme action complémentaire dans la lutte contre Covid-19, une modalité approuvée au sein de la médecine naturelle et traditionnelle du ministère de la Santé publique.

La plus grande des Antilles enregistre également le premier essai clinique international dans lequel l’insufflation rectale est la seule voie d’application.

Les bénéfices pharmacologiques de la thérapie à l’ozone ont été démontrés comme un “ modulateur de la réponse inflammatoire systémique, un stimulateur de la réponse antioxydante endogène, qui augmente l’oxygénation du sang ”, et améliore ses caractéristiques, précise le journal Juventud Rebelde.

En plus d’être antithrombotique et virucide, des résultats ont été obtenus dans l’amélioration de l’état clinique chez des patients atteints de maladies telles que l’hépatite.

Cette thérapie permet l’activation du système antioxydant endogène, inversant ainsi toute la cascade inflammatoire générée dans le processus physiopathologique de Covid-19.

«La proposition était de débuter le traitement des patients diagnostiqués avec Covid-19 avec des symptômes légers et modérés pour éviter le déchaînement de tout cet arsenal physiopathologique de cascades pro-inflammatoires, responsables de la gravité des patients», souligne la source.

L’insufflation rectale est une technique non invasive, très efficace et bien tolérée par les patients.

Grâce à cela, l’ozone se dissout rapidement dans le contenu de la lumière intestinale et réagit avec les protéines et les résidus d’acides gras insaturés non absorbés présents, produisant des espèces réactives d’oxygène et des produits de peroxydation lipidique qui, avec l’oxygène, traversent la muqueuse intestinale et pénètrent dans la circulation sanguine par les voies veineuse et capillaires lymphatiques.

Les pays qui ont enregistré cette modalité de traitement dans la pandémie sont Cuba, l’Espagne, l’Italie, l’Iran, l’Inde, la Chine et la Turquie.