Cuba s’ouvre au bateau MS Baemar, dont des passagers ont le coronavirus

LA HAVANE, 19 mars (RFI) Fin du calvaire pour plus de 1 000 passagers à bord du MS Baemar : Cuba vient d’offrir son port de Mariel pour transférer les voyageurs, dont cinq d’entre eux sont contaminés par le nouveau coronavirus. Depuis une semaine, aucun port des Caraïbes n’acceptait ce bateau de croisière, mais les passagers ont pu débarquer près de la Havane jeudi 19 mars.

Avec notre correspondante à la Havane, Domitille Piron « Merci Cuba ! » : les messages de soulagement des passagers de MS Baemar coulent à flot sur les réseaux sociaux. Le chancelier britannique Dominic Raab remercie également l’État cubain de laisser accoster le bateau de croisière de la compagnie anglaise Fred Olsen, qui auparavant a essuyé plusieurs refus des pays des Caraïbes, ainsi que des États-Unis, pour transférer les croisiéristes.

À bord, 682 passagers et 381 membres d’équipages, dont cinq personnes qui ont été testé positives au nouveau coronavirus et 52 qui sont en isolement. Les passagers iront directement du port de Mariel à l’aéroport José Marti où quatre vols charters britanniques les attendent. Ceux qui ne peuvent pas voyager seront pris en charge à Cuba, assure la compagnie.

« Toutes les mesures ont été adoptées pour transférer de manière sure et rapide et avec les moyens hospitaliers les passagers et de l’équipage de l’embarcation, a assuré Juan Antonio Fernandez Palacio, porte-parole du ministère cubain des Affaires étrangères.

Nous sommes à l’heure de la solidarité et de la coopération, et c’est ce que nous faisons en accord avec la tradition humaniste et solidaire de notre peuple. » Un geste de solidarité bienvenu de la part de Cuba, qui envoie également des médecins en Italie.

Sur l’île, on compte dix cas confirmés et un premier patient décédé. La population s’inquiète toutefois que l’État garde ses frontières ouvertes et ne prenne pas plus de mesure de confinement.