Cuba estime "honteuses" les inquiétudes américaines sur la santé d'un artiste gréviste de la faim

LA HAVANE 3 mai Le président cubain Miguel Diaz-Canel a qualifié lundi de « honteuses » les inquiétudes du gouvernement américain

sur l’état de santé de l’artiste dissident Luis Manuel Otero Alcantara, hospitalisé après s’être mis en grève de la faim, alors que Washington maintient son blocus contre l’île.

« Quelles préoccupations honteuses de la part des responsables de la nation la plus puissante de la planète qui, avec acharnement, condamne plus de 11 millions de Cubains à la faim et aux pénuries #NoMásBloqueo #CubaViva », a déclaré M. Diaz-Canel sur son compte Twitter.

L’artiste de 33 ans, dirigeant du collectif contestataire Mouvement San Isidro (MSI) que les autorités accusent d’être financé par les Etats-Unis, a été hospitalisé dimanche à la Havane au huitième jour de sa grève de la faim pour dénoncer la saisie de plusieurs de ses œuvres par les forces de l’ordre.