Cuba en pourparlers pour installer davantage de barges turques

LA HAVANE, 3 décembre Les trois groupes électrogènes flottants sont amarrés dans le port nord de Mariel, à 40 km à l’ouest de La Havane, et utilisent du mazout lourd pour approvisionner le service public UNE.

Les barges Barış Bey et Esra Sultan ont commencé à fonctionner à Mariel en juillet 2019, et l’Ela Sultan a démarré en novembre 2019, augmentant la capacité du contrat avec UNE jusqu’à 184 MW.

L’UNE n’a pas répondu à une demande de commentaire. Cuba connaît régulièrement des pannes de courant, en partie à cause de la livraison irrégulière de carburant importé pour les centrales au mazout de l’UNE. Certaines usines cubaines de l’époque soviétique brûlent du brut lourd domestique et d’autres utilisent du diesel.

Cuba a 5,87 GW de capacité de production installée, dont 3,2 GW sont opérationnels, selon l’UNE. Le PdV, qui appartient à l’État du Venezuela, fournit des produits bruts et raffinés à Cuba dans le cadre d’un accord de troc opaque datant de deux décennies entre La Havane et Caracas.

Mais la propre production de brut de PdV a chuté ces dernières années et ses raffineries sont pour la plupart en panne. Cuba reçoit toujours du pétrole vénézuélien à bord de pétroliers appartenant à PdV qui font régulièrement des allers-retours vers l’île malgré les sanctions américaines visant à contrecarrer le commerce.

Mais ni le gouvernement ni la compagnie pétrolière publique Cupet n’ont révélé les volumes et la composition des approvisionnements. L’opposition politique du Venezuela, soutenue par les États-Unis, dénonce régulièrement l’approvisionnement de Cuba comme un cadeau des ressources du pays de l’Opec

On ne sait pas si les barges turques utilisent du mazout vénézuélien. Les négociations entre l’UNE et Karpowership sont actuellement suspendues en raison de la pandémie de Covid-19 mais seront reprises «dès que possible», a déclaré Karpowership.
Prochain arrêt Haïti

Ailleurs dans les Caraïbes, Karpowership est «dans les dernières étapes» des négociations contractuelles avec le service public haïtien EdH pour le déploiement de deux barges d’une capacité de 115 MW. Les barges doubleront la génération d’EdH, a déclaré à Argus le directeur général de l’EdH, Michel Présumé.

Les barges seront installées en 2021 et les générateurs seront alimentés au fioul lourd «avec l’intention de passer au GNL avant l’expiration du contrat», a déclaré Karpowership. Karpowership a également été en discussion avec d’autres partenaires potentiels d’Amérique latine et des Caraïbes, a déclaré la société, sans nommer aucun des pays.

«Nous serons en mesure de fournir des détails sur d’autres partenariats au fur et à mesure que les conversations avanceront», a déclaré la société. Karpowership fait partie du groupe Karadeniz Energy basé à Istanbul.

(www.argusmedia.com)