UNA ACTION ENVIRONNEMENTALE AUTONOME À L’EST DE LA HAVANE

UNA ACTION ENVIRONNEMENTALE AUTONOME À L’EST DE LA HAVANELA HAVANE, 13 mars  Un groupe de dix personnes liées au collectif El Guardabosques (Le Garde forestier), se sont retrouvés dans les locaux de l’Institut supérieur d’art afin d’entreprendre l’assainissement d’un secteur de la rivière Quibú, dans la municipalité de Marianao, à l’est de La Havane.

Il s’agit d’un lieu où des milliers et des milliers de conteneurs en plastique sont abandonnés en raison de la négligence des habitants, dans des quartiers surpeuplés, des administrations municipales sans ressources, des institutions vidées de leur sens, débordées par les problèmes quotidiens qui s’accumulent, en perdant de vue l’ampleur des déchets générés chaque jour.

Avec de très grands sacs de matériel synthétique que l’un de nos compagnons a trouvé dans la rivière et des sacs plus petits, nous avons entrepris la tâche laborieuse de collecter le plus grand nombre de conteneurs en plastique que nous pouvions, sachant que ce serait très peu de en raison de l’ampleur de ce que nous avions devant nous.

Cependant, au fur et à mesure que nous avons avancé dans notre tâche une certitude grandissait en nous : ce travail devait être le début d’autres actions qui impliquent plus de personnes, plus de consciences et une plus grande capacité d’organisation autonome contre l’irresponsabilité anonyme dans laquelle que nous vivons.UNA ACTION ENVIRONNEMENTALE AUTONOME À L’EST DE LA HAVANE

Mario G. Castillo Santana
Collectif El Guardabosques de La Havane
http://www.polemicacubana.fr