Sans passeport valide, une fillette de onze ans est bloquée à Cuba

Sans passeport valide, une fillette de onze ans est bloquée à Cuba

Fidel Ferrer est l’entraîneur de l’équipe de Base-ball de Colomiers./ Photo DDM Xavier de Fenoyl.

LA HAVANE, 8 Août Entrée à La Havane avec un passeport dont la validité a expiré au cours du voyage une jeune Portésienne âgée de 11 ans est coincée à Cuba depuis le 3 août.

Partie à Cuba au chevet de sa grand-mère malade, Éléonore aurait dû rentrer à Portet sur Garonne jeudi 3 août. Mais la fillette âgée de 11 ans est victime d’un règlement administratif qui la coince à La Havane sans possibilité de revenir en France.

Éléonore et sa mère Myriam ont quitté Portet pour la capitale cubaine le 6 juillet dernier. La fillette a embarqué sans encombre pour Cuba. Mais au moment de repartir, la police cubaine a constaté que son passeport français, valide jusqu’au 16 juillet, était arrivé à échéance.

Les gardes frontière cubain lui ont donc interdit de monter dans l’avion pour Paris. Depuis, Éléonore et sa mère se débattent dans un imbroglio inextricable. Car aux yeux de l’administration cubaine Éléonore est apatride. Sans passeport Français en cours de validité elle n’est en effet pas considérée comme Française. Fille de deux parents d’origine cubaine, mais née en France, elle n’est pas non plus considérée comme Cubaine.

Pour l’administration française, Éléonore est pourtant née Française d’une mère française et d’un père cubain. Mais quelque mois après sa naissance, sa mère soupçonnée d’avoir contracté un mariage de complaisance, a perdu la nationalité. Ce qui a entraîné de facto la perte de la nationalité française de sa fille.

Et par ricochet, il y a quelques jours, le refus du consulat français à La Havane de renouveler ou de prolonger la validité du passeport périmé. Pour sortir de l’impasse, l’État cubain ne propose qu’une seule solution : Éléonore doit résider dans le pays durant une année. Ce qui lui permettra ensuite d’obtenir la nationalité cubaine puis, une fois dotée de ce précieux sésame, de demander un visa de tourisme pour la France. Mais le temps presse. Début septembre, Éléonore qui a toujours vécu à Portet-sur-Garonne doit faire sa rentrée en 6e au collège de cette ville.

Le 25 juillet, son père, a adressé à la préfecture de la Haute-Garonne un courrier dans lequel il demande aux services préfectoraux «de donner des recommandations au consul général de France à La Havane pour qu’il attribue un visa à Éléonore». Dans l’attente d’une réponse qui permettrait à la fillette de retrouver ses camarades de classe à la rentrée, Fidel Ferrer prévoit de charger un avocat de débrouiller cet imbroglio administratif entre La Havane et Paris.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/08/2624578-sans-passeport-valide-elle-est-bloquee-a-cuba.html