Les changements les plus significatifs dans la nouvelle Constitution cubaine

Les changements les plus significatifs dans la nouvelle Constitution cubaineLA HAVANE, 24 juillet (dpa) Les législateurs cubains ont approuvé dimanche le projet de texte qui réformera la Constitution actuelle de 1976, au milieu de la guerre froide. Il vise à soutenir les réformes économiques et un nouveau cadre institutionnel plus en phase avec la réalité actuelle de l’île.

Le texte sera discuté pendant trois mois par la population dans les quartiers et les lieux de travail et doit être ratifié par référendum. Voici quelques-uns des aspects clés qui seront introduits dans le nouveau texte:

Reconnaît la propriété privée

Les réformes économiques entreprises par Raúl Castro (2008-2018) ont ouvert la voie au travail indépendant, qui occupe aujourd’hui plus d’un demi-million de personnes et représente 13% de l’économie nationale. Un pourcentage de ces entreprises dirigent des petites et moyennes entreprises.

Ils se trouvaient dans une sorte de vide juridique puisque la Constitution de 1976 ne reconnaissait que les biens d’Etat et la coopérative agricole. Le texte réformé comprendra désormais un nouvel article reconnaissant « d’autres formes de propriété telles que la coopérative, la propriété mixte et la propriété privée ».

Abandonne le terme communisme

Le système politique, social et économique de Cuba continuera à se déclarer socialiste mais éliminera de son texte le mot d’ordre de «progresser vers une société communiste». Malgré cette modification de la Constitution, le Parti communiste de Cuba (PCC) continuer à être reconnu comme la seule organisation politique légale dans le pays.

Limites de durée

Pour institutionnaliser la politique du pays et s’éloigner des mandats personnels du passé, la Constitution stipule maintenant que les présidents peuvent occuper leur poste pour un maximum de deux mandats de cinq ans.

L’investissement étranger

La Constitution réformée reconnaît que le capital étranger n’est pas le moment d’alléger les problèmes, mais plutôt un élément important du développement pour le décollage de l’économie nationale. Les autorités cubaines ont déclaré que le pays devait attirer plus de 2,5 milliards de dollars par an pour se développer.

Mariage de même sexe

Jusqu’à présent, la Constitution ne reconnaît que le mariage entre hommes et femmes, alors que le nouvel article 68 dira que c’est entre les gens, sans autre précision, en réponse à la demande de la communauté LGBTI. Les églises évangéliques s’opposent à la mesure.

Président de la République

Jusqu’à présent, il n’y a pas de président de la République et le chef de l’Etat est exercé par le président du Conseil d’Etat, qui est un organe du Parlement. Pour aspirer au nouveau poste, un candidat doit avoir un minimum de 35 ans et un maximum de 60 ans, être né à Cuba et ne pas avoir la double nationalité.

Nouvelle administration territoriale et étatique

Les assemblées provinciales sont éliminées et des gouvernements provinciaux seront créés, dirigés par un gouverneur nommé par le parlement national. Il créera également la figure du Premier ministre, éliminé en 1976, qui sera chargé de diriger le Conseil des ministres.