L’aventure cubaine de Fleur Darkin

L'aventure cubaine de Fleur DarkinLa Havane, 12 novembre  L’aventure cubaine de la Britannique Fleur Darkin (une des figures les plus reconnues de la « nouvelle vague » chorégraphique de son pays) a commencé il y a quelques mois, lorsqu’elle est arrivée à La Havane pour accompagner Contemporary Dancing of Cuba (DCC) dans le cadre du Le programme Islas Creativas, que la société dirigée par Miguel Iglesias entretient il y a trois ans avec le British Council.

Dans les salles du Théâtre National (« laboratoire » de tant de classiques de la chorégraphie nationale) a été créé Equilux, l’œuvre qui a été créée ce week-end au théâtre Mella. Un morceau de plus pour le vaste répertoire du groupe mère de la danse moderne à Cuba.

Les danseurs de DCC ont le privilège (et aussi le défi) de travailler avec des chorégraphes d’origines dissemblables et de conceptions stylistiques. « Il y a différentes façons de prendre le corps », explique Thais Suárez, l’une des danseuses emblématiques de la formation.

Avec Fleur nous découvrons de nouvelles potentialités. C’était un travail très intéressant. « L'aventure cubaine de Fleur Darkin

Le chorégraphe est satisfait de l’expérience: «Ce sont des danseurs extraordinaires et uniques. C’est incroyable l’intelligence qu’ils démontrent, dans deux sens: la facilité mentale pour capturer les essences d’un nouveau mouvement et la capacité de le concrétiser avec leurs corps.
Cela a été un défi constant pour moi. « 

Grâce à cette collaboration entre DCC et le British Council, des chorégraphes exceptionnels sont passés par La Havane. Cuba et la Grande-Bretagne, nations éloignées et différentes, partagent depuis longtemps une histoire commune dans le domaine de la danse. J’espère que de nouveaux chapitres seront écrits.