Cuba reporte le transfert historique de Castro au nouveau président

LA HAVANE, 21 décembre (Reuters) Le parlement cubain a prolongé sa législature de deux mois jusqu’en avril jeudi, retardant la transition historique de Raul Castro à un nouveau président, ont rapporté les médias d’Etat.

L’Assemblée nationale, qui se réunit deux fois par an, a retardé les ravages provoqués en septembre par l’ouragan Irma, qui a déchiré l’île en soulevant des toits, en déracinant des arbres et en inondant des zones côtières basses.

Certains observateurs de Cuba pensent que c’est davantage dû aux inquiétudes quant à la stabilité du transfert des dirigeants de la révolution de 1959 qui ont évincé un dictateur soutenu par les États-Unis vers une nouvelle génération.

Castro et son frère aîné, Fidel, ont dirigé le pays pendant près de 60 ans. Leur héritier apparent, le premier vice-président Miguel Diaz-Canel, est né l’année après la révolution et a un profil public beaucoup plus faible.

Cuba avait déjà retardé d’un mois les élections municipales initialement prévues pour le mois d’octobre en raison de l’ouragan Irma, que le ministre de l’Economie, Ricardo Cabrisas, avait déclaré vendredi avoir causé des dégâts équivalant à 13,2 milliards de dollars.

Traditionnellement, Cuba évalue les dommages causés par les catastrophes naturelles en dollars, en supposant qu’un peso est égal au dollar. Il existe de nombreux autres taux de change officiels à Cuba qui évaluent le peso à beaucoup moins.

La transition politique intervient alors que Cuba fait face à une foule d’autres défis, allant de l’aide déclinante de son allié socialiste au Venezuela au renversement partiel de la détente américano-cubaine par le président américain Donald Trump et au durcissement de l’embargo américain de plusieurs décennies.

Diaporama (3 Images)
La croissance du tourisme, des transports et des communications, de l’agriculture et de la construction a néanmoins entraîné une expansion de 1,6% cette année, a déclaré M. Cabrisas devant le parlement.

Le nombre de touristes visitant la plus grande île des Caraïbes a augmenté de 19,7% sur l’année pour atteindre 4,3 millions au cours des 11 premiers mois de l’année, a déclaré le ministre du Tourisme, Manuel Marrero, au Parlement cette semaine.

Cabrisas a déclaré que le gouvernement prévoit une croissance de l’économie d’environ 2% l’année prochaine.