Cuba et l’Arabie Saoudite conviennent de pousser leurs investissements

Cuba et l'Arabie Saoudite conviennent de pousser leurs investissementsLA HAVANE, apr. Le 3 – Cuba et l’Arabie Saoudite conviennent de pousser l’investissement à resserrer leurs liens bilatéraux et augmenter les investissements de Riyad sur l’île, ont convenu lundi les ministres des Affaires étrangères du pays lors de la première visite officielle du diplomate arabe Adel al-Jubeir.

Al-Jubeir a été accueilli lundi à La Havane par le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, qui s’est déclaré certain que cette première visite « contribuera à donner une impulsion encore plus grande aux relations bilatérales, conformément à la décision conjointe des deux gouvernements ». la presse officielle de l’île a rapporté.

Lors de leur rencontre, M. Rodriguez « a réitéré le soutien de La Havane aux causes justes des peuples arabes, en particulier palestinien (cause), et il a exprimé le désir de paix et de prospérité pour la région du Moyen-Orient ». Agence.

Pendant ce temps, Al-Jubeir « a transmis les salutations du roi Salman bin Abdulaziz et du prince héritier » au président cubain Raul Castro et a exprimé son soutien pour « augmenter les investissements et la coopération dans d’autres domaines », ainsi que lors de consultations sur des questions liées à la situation internationale.

Le ministre saoudien a souligné que les deux pays se sont mis d’accord sur « le respect de la souveraineté, la légalité internationale et le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays », se félicitant de « la ferme position de Cuba sur la cause palestinienne ». ajoutée.

La visite d’Al-Jubeir dans l’île communiste intervient 11 mois après que le monarque saoudien a accueilli le vice-président cubain et ministre de l’Economie Ricardo Cabrisas à la ville de Djeddah, une réunion au cours de laquelle les deux hommes ont exprimé leur volonté et détermination. ) continuer à développer « leurs liens », en particulier dans le domaine de la coopération économique. « 

En outre, Cabrisas a salué lundi le ministre saoudien des Affaires étrangères à une réunion au cours de laquelle les parties ont à nouveau « souligné le niveau des relations entre les deux pays et la décision de continuer à les développer » dans divers domaines.

Dans le domaine économique, Cuba et le Fonds saoudien de développement ont signé ces dernières années deux accords, l’un de 50 millions de dollars pour exporter des produits saoudiens sur l’île et l’autre de 29,1 millions de dollars pour financer la création d’infrastructures hydrauliques.

En 2017, le royaume arabe a autorisé un autre prêt de plus de 26 millions de dollars au programme de réhabilitation et de construction d’œuvres sociales supervisé par le Bureau de l’historien de La Havane.

Jusqu’à présent, il n’a pas été établi si l’Arabie Saoudite fournirait du pétrole à Cuba à un moment où l’île cherche d’autres sources de pétrole face à la réduction des expéditions de pétrole du Venezuela.